%gtm.head% %gtm.body%
Aller à la navigation Aller au contenu

Tim Green

Que ce soit en publiant de la house mélodique sous son propre nom, de la techno réverbérante sous son alias APIR, ou en écrivant de la pop alternative radiophonique sous le nom Invisible Minds, son travail est toujours marqué par son audace. « Je pense que la diversité en musique est la chose la plus importante. Plus vous avez de couleurs dans votre palette, plus les résultats peuvent être créatifs et intéressants », dit-il.

Le père de Tim - un claviériste - a baigné la maison familiale dans les sons de Pink Floyd et de Joni Mitchell. Apprenant la guitare dès l'âge de 8 ans, Tim a joué dans des groupes pendant son adolescence, mais c'est en écoutant l'album Discovery de Daft Punk qu'il a été définitivement séduit par la musique électronique. « La première fois que j'ai entendu Discovery, j'ai été époustouflé par ce que j'ai entendu, mais en même temps confus. Je reconnaissais beaucoup des échantillons qu'ils utilisaient, car je connaissais bien les originaux depuis mon enfance. Mais je ne comprenais pas comment ils faisaient ce type de musique. C'était tout nouveau pour moi, venant d'un milieu strictement de groupe live. Alors j'ai fait de cette découverte ma mission, de comprendre comment et d'essayer moi-même ! »

Faisant ses premières incursions dans le monde de la techno avec des sorties sur Four:Twenty en 2006, ce sont ses singles révolutionnaires "Revox" et "Mr Dry" en 2008 qui ont attiré l'attention de la scène. Tim a commencé à perfectionner son talent de production avec des sorties sur Dirtybird et Get Physical tout en remixant Friendly Fires, Cassius et Seth Troxler, entre autres, avant d'être couronné Meilleur Producteur Révélation aux DJ Mag Awards 2010. La même année, il a également enregistré son premier "Essential Mix" pour BBC Radio 1, qui a mis en valeur ses compétences considérables en tant que DJ, et a été le début d'une carrière de DJ florissante qui l'a vu parcourir le globe chaque semaine.

Au fil des années, des institutions telles que Fabric London, Panorama Bar Berlin, Womb Tokyo, Nordstern Basel, Space Ibiza, Warehouse Project Manchester et des festivals tels que Burning Man Nevada, MDRNTY & Dockyard Amsterdam sont devenus des rendez-vous réguliers dans son calendrier de tournée. Poussé par le succès de plusieurs EP pour Cocoon Recordings de Sven Vath, qui ont culminé avec son premier album "Her Future Ghost" en 2018. Une œuvre marquante et un concept qui ont évité les conventions. L'idée de "Her Future Ghost" était de l'écrire comme la bande originale d'un film, qui n'existait que dans son esprit, s'appuyant sur son appréciation des musiques de film. « En tant que grand fan de musiques de films, je voulais créer une œuvre qui reprenne certains traits typiques des bandes originales, comme différents motifs qui se répètent, comme les thèmes des personnages qui évoluent et mutent ainsi qu'une narration qui se développe à travers la musique ».

2018 a été le prélude à d'autres trésors de son studio. Avec Tim revenant à ses racines de compositeur avec le nouveau projet artistique "Invisible Minds". Mettant en lumière un côté plus mélodique de sa personnalité musicale. Des singles tels que Yo Mae Leh & The Cut Girl ont été publiés anonymement et ont reçu un énorme soutien de la part de BBC6 Music et de Spotify, ce qui a abouti à un contrat d'album avec le légendaire label britannique Moshi Moshi à sortir en octobre de cette année-là. Le titre phare de l'album "Yo Mae Leh" a continué à attirer l'attention et a été utilisé dans une récente campagne publicitaire mondiale pour Wagamama's.

Tim a maintenant trouvé un foyer pour publier sur les labels très respectés associés à Lee Burridge. Son très attendu EP "Vacation To Life" sorti sur All Day I Dream en mars 2020, l'a ancré comme membre de la famille du label. En outre, il a également sorti sur un autre des labels de Lee, TRYBESof, et a de nombreux projets excitants en cours pour l'avenir. Cette étape dans la direction musicale de Tim est la réalisation d'un voyage qui est en gestation depuis les quatre dernières années. Sa connexion avec Lee remonte loin, les deux ont joué ensemble sur le bus Robot Heart à Burning Man et Tim est devenu un élément incontournable des événements All Day I Dream à travers le monde. Il se trouve maintenant dans un endroit où il est totalement heureux sur le plan musical.

En regardant vers le reste de l'année, il semble qu'il n'y ait aucun changement dans la quête incessante de Tim pour une production de qualité. Il sortira des disques marquants en tant que Tim Green qui ont été en préparation depuis un certain temps... et quelques surprises de plus en réserve, sans aucun doute.

Réseaux sociaux

Performances 2024

Ajoute des bonnes nouvelles à ta boîte courriel

Headphones

Inscris-toi dès maintenant pour ne rien manquer!

Inscris-toi à l'infolettre

Suis nos traces