28 Sep 2016

C’est le décompte final! Oui, voici venu le dernier week-end de la saison de Piknic! Allez-vous vous ennuyer? Nous on sait déjà que vous aller nous manquer (du moins jusqu’à Igloofest!). Heureusement, on boucle Piknic 2016 en grand: avec un énorme double Piknic plein de musique fantastique! Et tant qu’à fêter fort, on va même étirer les deux dernières soirées jusqu’à 22h!

D’abord ce samedi 1er octobre, pour la journée « Spécial Bye-bye Calder » on a monté une programmation 100% Montréal inspirée de vos suggestions à VOUS, nos fidèles fans. La journée débute avec une puissante combinaison qui réunit 3 artistes: Laura Scavo b2b Nymra & Sofisticated! Ce trio redoutable est équipé des meilleurs grooves pour danser, puisés aux sources les plus variées de la tech et la house. Ensuite, à la demande générale, on se réjouit de retrouver... la seule et unique Misstress Barbara! Oui! Vous l’avez réclamée et elle sera à vous pour un autre set à Piknic! Et quel set! Barbara nous en promet un très spécial fait de classiques d’hier et d’aujourd’hui, incluant des titres qu’on n’a pas entendus depuis des années, et combinant tous les styles qu’elle a joués depuis 2003. Un véritable voyage rétrospectif alliant vinyle et numérique pour 90 minutes inoubliables de danse sous le Calder. Enfin, on repasse en format tandem avec Gino G b2b Mike Larry qui nous réservent un savant mélange de house et de techno plus sombre pour la grande finale de ce samedi très spécial. Aucun doute, de la première à la dernière note, cette journée sera une aventure épique avec une énergie particulière, totalement festive mais aussi riche en souvenirs précieux, alors rassemblez toute la bande et arrivez tôt!

Dès le lendemain, le dimanche 2 octobre, on fait équipe avec la légendaire Red Bull Music Academy pour vous offrir un programme de rêve pour la finale ultime. La fête s’ouvre à la scène Solotech avec deux participants de l’édition montréalaise de la RBMA. D’abord, c’est le Mexicain AAAA qui lance le bal avec une sélection unique et variée puisant allègrement aux univers glitch, bass, house et ambient. Il est suivi par son confrère venu de Nouvelle Zélande, Race Banyon dont l’expertise touche plutôt les voix finement entrelacées, les percussions entremêlées et les mélodies synthétiques. Après ces deux dignitaires, la table sera mise pour célébrer des artistes qui ont carrément marqué l’évolution de la techno de Détroit à commencer par Underground Resistance presents Depth Charge, alias Mark Flash & Mike Banks. Les connaisseurs savent bien que le collectif Underground Resistance est à l’origine d’un son de Détroit plus dur et politisé, prophétisant parfaitement les tensions actuelles et notre monde ultra-connecté. C’est un honneur de présenter le plus récent projet de ces deux membres fondateurs et on a bien hâte d’entendre ce qu’ils nous réservent. Et comme si ça ne suffisait pas déjà, on se gâte en doublant la mise avec une autre légende du courant de Détroit, Theo Parrish dont la house et la techno rayonnent de soul et font un contrepoint raffiné à l’énergie frénétique du duo précédent. Quand on parle de “journée à ne pas manquer”, celle-ci en est l’exemple idéal!

Vous en voulez plus? Venez voir à la scène Vidéotron Mobile comment la nouvelle étoile Bambii allume une fête en s’amusant à déjouer les contraintes des genres par une habile fusion des sonorités électroniques, hip-hop, house et dancehall. De là, le Montréalais Pierre Kwenders prend le relais pour un set débridé de fun en mode Afrobeat. Si vous étiez à Igloofest cette année, vous savez ce qui vous attend! Enfin, c’est Branko, fondateur du collectif portugais Buraka Som Sistema et artiste adoré du public d’ici, qui se charge de clore la journée. Son expertise planétaire en musique de clubs va ravir autant les amateurs de beats organiques que les mordus de textures électroniques. Rien de mieux pour terminer en beauté une autre superbe saison. C’est un rendez-vous!