4 Août 2016

Alors qu’on danse allègrement au fil des plus exquises journées de l’été, Piknic Électronik s’affaire toujours à concocter d’autres programmes encore plus torrides pour ses fidèles amoureux de bonne musique. Ainsi aujourd’hui, on vous dévoile deux journées massives faites de beats et de plaisirs brûlants pour le mois de septembre!

Le dimanche 11 septembre a des airs de voyage, orchestré par de la belle visite venue de loin. Au grand bonheur de nos habitués qui aiment arriver tôt à la fête, tout commence à la scène Solotech avec la house des Montréalais Hoopalaï. De là, on s’envole avec la Russe Julia Govor qui nous fait explorer les contrées reculées et rythmiques de l’univers techno grâce aux meilleures sonorités underground. Et ce n’est là qu’une des deux escales exotiques du jour car on met aussi le cap sur Amsterdam avec le duo Weval (Harm Coolen et Merijn Scholte) qu’on attend avec impatience pour savourer son approche excentrique et expérimentale des grooves et des voix envoûtantes de la dance music.

Le dimanche 25 septembre s’annonce également comme une journée intensément remplie pour les amateurs de musique de toutes allégeances. Le bal ouvre en techno underground à la scène Solotech avec la Montréalaise Deadlift (alias djboyzclub) qui a laissé temporairement sa base actuelle de Berlin pour venir fêter avec nous. Ensuite, Driss Skali nous fait faire la tournée des rythmes et paysages sophistiqués qu’il a propagés dans les réputés afters montréalais tels que le Circus et le Stéréo. Et pour la finale, place à la seule et unique Ellen Allien, déesse de la techno berlinoise et fondatrice du label BPitch Control. Le dernier passage sous Calder de cette véritable légende remonte à Piknic 2010. Il était grandement temps qu’on se retrouve!

À la scène Vidéotron Mobile, on se régale d’avance en pensant à la techno deep et dubby du collectif montréalais 8Day dont la visite prévue initialement pour le 8 juin a dû être annulée à cause du mauvais temps. Disons qu’ils sont plus que prêts! On lance les festivités avec le Mexicano-Montréalais Chiino qui propose de nous faire visiter d’abord l’univers dubby de 8Day. C’est le duo de DJs SinonIM, alias Michael & Sony, qui prend le relais avec ses rythmes analogiques et ses lignes de basses frôlant les infra-sons pour faire monter l’ambiance de quelques crans avant de passer le flambeau à Rafa Pineda qui se charge de la finale avec ses motifs sonores et ses grooves aussi élaborés qu’irrésistibles.