FR
FR/EN

Rss_blackNouvelles

22 oct.

En savoir plus sur le côté "vert" du Piknic Électronik

Voici un article fort intéressant sur les dessous de l'éco-responsabilité au Piknic Électronik. Un article écrit par Anne Laguë de Bang Bang Blog. Cliquez ici pour lire l'article.

11 oct.

Igloofest!

C’est seulement dans trois mois et demi, mais ça vaut la peine d’en glisser un mot : la 5e édition d’Igloofest aura lieu les 13-14-15, 20-21-22, 27-28-29 janvier 2011!

Le lancement de la programmation et du nouveau site web est prévu pour la mi-novembre. Soyez aux aguets, ça promet! D’ici là, profitez des jolies couleurs de l’automne, prenez garde au rhume et passez un joyeux Halloween!

Pour être les premiers au courant, devenez fan Igloofest sur Facebook.

7 oct.

Piknic Électronik 2010 : bilan d?une huitième saison réussie


La huitième saison du Piknic Électronik s’est officiellement terminée dimanche par une parfaite journée d’automne ensoleillée. Entre mai et octobre, c’est plus de 65 000 pikniqueurs qui sont venus danser sous le fameux stabile de L’Homme de Calder et au site enchanteur du Jardin des Floralies du parc Jean-Drapeau. C’est aussi plus de 120 artistes invités, vétérans et nouvelles têtes, venus témoigner de la vigueur et de l’effervescence du monde de la musique électronique. Petit bilan.

Programmation : un carnet de bal bien garni.

La raison d’être du Piknic est la diffusion au grand jour des richesses du monde de la musique électronique. Entre les courants établis et les dernières explorations de cet univers en constante mutation, notre programmation trouve le juste équilibre pour satisfaire à la fois les goûts acquis et les appétits curieux. Aux côtés des vétérans et invités chouchous des amateurs montréalais (Kevin Yost, Misstress Barbara, Josh Wink, Green Velvet et Nôze, par exemple) le Piknic a aussi fait une belle place aux nouveaux venus, instigateurs de courants montants, ainsi qu’à certains artistes attendus depuis belle lurette (Major Lazer, Pépé Bradock, Krafty Kuts, Elite Force, Toddla–T, San Proper, Riva Starr, Round Table Knights, Minilogue, Paul Kalkbrenner, Popof, Mary-Anne Hobbs, Bassnectar, Dirtyphonics et bien d’autres encore!). De même, la Scène STM qui a pris sa place permanente cette année a permis de faire découvrir et rendre hommage au talent d’ici (Beat Concierge, Eresys, Forward, Lunice, Des cailloux et du Carbone, Pheek, etc.). (...)

5 oct.

Une jolie fin de saison

Là, on parle!
Une vraie belle journée d’automne : ensoleillée et lumineuse, pas trop froide, du moins pour ceux qui s’étaient emmitouflés en conséquence. Tuques à pompon, chapeaux en poil de castor, p’tites laines, tout était permis... mais on s’entend, les gars en Canada Goose, c’était un brin exagéré!

Les premiers arrivés ont foulé le sol en appréciant le récital enjoué et dynamique de Terence Kissner, qui en était à son baptême du Piknic. Nonobstant le petit délai auquel il a contraint ses fans, Hatchmatik a réussi à remplir l’espace caldérien en un peu plus d’une heure, avec un set costaud et entraînant.

Tel que prédit, Pheek a ravi les auditeurs de la Scène STM, tout comme Q.G., attirant bon nombre de danseurs. Quoi de mieux que de s’adonner à des sautillements/déhanchements pour se réchauffer (scène à l’ombre oblige) en appréciant de la bonne zizique!

Lorsque Swayzak a entamé son set, nous avons senti la fébrilité gagner du terrain. À chaque ritournelle, mélodique ou minimale, à chaque rayon de soleil qui s’estompait au fil du temps, nous sentions la fin approcher. Qu’à cela ne tienne, les pikniqueurs, survoltés, dégageaient tout sauf de la mélancolie, et l’Ékip Piknic devenait de plus en plus gaga, songeant aux vacances imminentes (et au party des employés!). Meat Katie, faisant une entrée triomphale devant environ 3000 personnes, n’a pu faire autrement que d’offrir aux spectateurs une performance défiant toutes attentes. Comme dessert de la saison, il a bien visé, en nous permettant de dépenser toute l’énergie qu’il nous restait, en plus de clore avec une track musclée à souhait : Sabotage des Beastie Boys. Wow, dans le mille!

Pour conclure ce dernier topo, nous tenons à souligner la présence des 2-3 pikniqueurs que nous avons vu passé en one piece dimanche: vous avez saisi le message, on se revoit à l’Igloofest!!

Vos dévouées Twin Towers du département des communications, Julie (East) et Valérie (West)

5 oct.

On leur sourit à pleines dents!

Au terme de la 8e saison du Piknic Électronik, nous tenons à remercier nos partenaires, collaborateurs, fournisseurs, et plus, sans qui la réalisation d’un tel événement serait impossible. Merciiiiiii, donc, à :

  • MOOG Audio et son équipe, STM, SAQ, Bande à part, Jack&Jones, Scion, le parc Jean-Drapeau et son équipe, Belle-Gueule, Guru, Amarula, Mojo, Romeo, Misto, Lulu B., Sailor Jerry, Matonvu, Consulat général de France au Québec, MUTEK, Osheaga, POP Montréal, MEG Montréal, Le Regroupement, Greencopper, 33MAG, Nightlife, Mirror, Dose, Resident Advisor, Exclaim!, Midnight Poutine, Soundbeat Mag, CISM, CHOQ.FM, The McGill Daily & Le Délit, Nomag;
  • Evenko, Fringe Festival, Escales improbables, Nuits Sonores, Glaçound, le Centre culturel francophone de Vancouver, FME, FOÉ;
  • Ninja Tune, Turbo, Forward, E.S.L., Eresys;
  • Jägermeister, SKYY Vodka, Appleton Estate, Hôtel Opus, le Consortium Écho-Logique, Location Jean Légaré et son équipe, CTM, Les entreprises Benoît Gaulin, le Saucissier William J. Walter (succursale du marché Jean-Talon), New K Industries;
  • Parcs Canada, Tourisme Montréal, Industrie Canada, Emploi Québec;
  • Métromédia Plus, Groupe Bernier Marketing;
  • La Croix-Rouge, le poste 21 du Service de Police de la Ville de Montréal;
  • Les artistes, l’Ékip Piknic, les photographes, les vidéastes, les blogueurs invités.

Et bien sûr, VOUS, les pikniqueurs, pour votre fidélité, vos sourires et votre énergie!